Comment le konjac absorbe-t-il le sucre ?

De la même manière qu'il absorbe les graisses, le konjac absorbe les sucres. Sa viscosité fait que tout ce qu'il touche colle à lui. Cette propriété en fait l'équivalent d'un papier attrape-mouches dont les mouches seraient des nutriments. Pour obtenir ce résultat, il est nécessaire d'avoir ébouillanté le konjac de manière à rendre sa paroi poreuse et capable de produire sa meilleure adhérence. Cependant, le konjac n'a le pouvoir d'absorver qu'une proportion modeste du contenu intestinal. On l'estime à 3 ou 5% de la valeur calorique de la ration alimentaire ce qui, en soi n'est pas énorme mais peut atteindre 100 calories par jour et donc 3000 calories pour un mois (soit 300 grammes de pure graisse prélevée sur le ventre ou les cuisses). De plus, le konjac est aussi capable de ralentir la progression des glucides rapides en encombrant le tube digestif, en filtrant son accès à la paroi de l'intestin et sa vitesse de passage dans le sang. C’est une raison de plus pour consommer un plat de konjac régulièrement pendant un régime amaigrissant et plus encore pour bien contrôler un diabète débutant ou confirmé.